Mon parcours, mes combats

 

J’ai dédié l’essentiel de ma vie militante, politique et professionnelle au 18e arrondissement et à Paris. Plus d’infos ici sur mon parcours et sur ma suppléante Corinne Picaut.

 

Le 18e, c’est ici que je vis avec mon mari informaticien et mes deux filles. C’est ici, à 23 ans, que j’ai découvert le sens d’un engagement à gauche, ancré dans la réalité du terrain. C’est ici que je suis élue auprès du maire du 18ème, Eric Lejoindre et suppléante du député de la 18e circonscription Christophe Caresche. C’est ici enfin, que, forte de l’investiture du Parti socialiste, je suis candidate aux élections législatives de juin 2017 dans la 18e circonscription de Paris.

 

ÉTUDIANTE BOURSIÈRE ET SALARIÉE

Née le 18 février 1978 à Rabat, d’un père marocain gérant d’une boutique, et d’une mère bretonne, professeure d’anglais, je quitte le Maroc à l’âge de 9 ans pour m’installer avec ma famille à Mérignac, près de Bordeaux. Adolescente, je siège au Conseil général des jeunes de Gironde et décroche mon bac scientifique à l’âge de 17 ans. Etudiante boursière, je passe ma licence de droit à Bordeaux IV, tout en étant responsable d’un magasin de reprographie à mi-temps pendant 3 ans. Je rejoins ensuite Paris et obtiens mon master de droit public, puis mon DESS de sciences politiques à la Sorbonne.

 

SPÉCIALISTE DES QUESTIONS DE SÉCURITÉ ET PRÉVENTION

Fraîchement diplômée, je décroche en 2001 mon premier emploi à la mairie du 18e arrondissement en tant que chargée de mission à la prévention, à la sécurité et à la toxicomanie. Confrontée à des situations sociales difficiles, je participe à l’élaboration du contrat local de sécurité et du plan « crack du nord-est parisien ». Après le 21 avril 2002 et l’arrivée du FN au 2nd tour, j’adhère au Parti socialiste.

 

ÉLUE LOCALE DEPUIS 2008

En 2008, j’ai l’honneur de représenter le 18e arrondissement en devenant élue du Conseil de Paris. Maire-adjointe auprès de Bertrand Delanoë et conseillère déléguée auprès de Daniel Vaillant, alors maire du 18ème, j’ai appris auprès de ces deux figures politiques l’exigence de l’action publique. J’ai eu ensuite mis, en tant que porte-parole de la campagne d’Anne Hidalgo, toute mon énergie au service de la victoire de la gauche parisienne en 2014. C’est également dans la 18e circonscription – pour porter le projet du Président de la République François Hollande – que j’ai été élue suppléante de Christophe Caresche en 2012.

Ce que j’ai fait en tant qu’élue locale parisienne :

 

MINISTRE DEPUIS 2014

En 2014, je suis nommée secrétaire d’État à la Politique de la Ville et porte un plan d’investissement inédit de 5 milliards d’euros pour la rénovation urbaine des quartiers prioritaires. Je lance également les conseils citoyens, véritables instances de démocratie participative locale. En septembre 2015, je suis nommée Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. A ce poste, je porte des réformes structurelles du monde du travail : Compte personnel d’activité, droit à la déconnexion, garantie jeunes, négociation d’entreprise, plan 500 000 formations, lutte contre les discriminations à l’embauche, réforme du travail détaché, relance de l’apprentissage.

Ce que j’ai fait en tant que Ministre :

 

MA SUPPLÉANTE : CORINNE PICAUT, HABITANTE DU 18e ARRONDISSEMENT, ISSUE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Formatrice dans le secteur du tourisme, habitante du 18e depuis 2003, bénévole engagée dans la vie associative de notre circonscription, j’ai toujours vu Myriam s’impliquer dans la durée sur des dossiers complexes : occupation des espaces publics, prévention, toxicomanie, insertion. C’est une élue expérimentée, qui sait écouter et trouver des solutions qui vont dans le sens du progrès. C’est cette éthique que je souhaite porter avec Myriam en tant que suppléante dans la 18e circonscription.

Mon engagement politique s’inscrit dans la dynamique de l’élection de F. Mitterrand pour lequel j’ai voté pour la 1ere fois le jour de mes 18 ans. Je milite depuis 2007 au parti socialiste, m’intéressant particulièrement aux questions d’entrepreneuriat, de tourisme, d’Europe. Mon parcours de vie et ma carrière professionnelle ont fait de moi une européenne convaincue. Une culture européenne commune existe, je l’ai rencontrée partout en Europe et dans le monde au cours de mes voyages personnels et professionnels.

Aujourd’hui, je crois aux engagements politiques liant la réflexion à l’action sur le terrain. Je donne ainsi des cours de français langue étrangère à des personnes immigrées depuis peu ou installées en France de longue date au centre social de la maison bleue dans le 18e. Je suis convaincue que nous devons travailler encore plus au niveau national la liaison entre apprentissage du français et citoyenneté, tant l’un permet l’accession à l’autre. Enfin, j’anime avec d’autres le collectif « Maxime Lisbonne » qui développe ses actions autour de l’occupation positive des espaces publics par des actions de sensibilisation, des fêtes et qui vise à l’introduction du beau et du végétal dans notre quotidien.