Mes priorités

 

Développement économique et emploi, transition numérique et écologique, lutte contre les inégalités, Europe… Voici les priorités que je défendrai à l’Assemblée nationale

 

Avec les amicales de locataires et les habitants au Jazz Y Jazz, Porte Montmartre.

Ma conception de l’engagement politique est simple : agir sans relâche pour changer concrètement la vie de celles et ceux qui en ont le plus besoin.

En tant qu’élue locale du 18e depuis 2008, puis Ministre depuis 2014, je connais la réalité économique et sociale de notre pays, dans sa plus grande dureté, mais aussi dans toute sa créativité. Des centaines de déplacements, partout en France, des rencontres avec des élus, des entrepreneurs, des familles, des jeunes, des syndicats, des collectifs, des salariés, des demandeurs d’emplois, des bénévoles ont renforcé ma conviction : nous sommes capables d’imaginer ensemble des solutions nouvelles et solidaires pour faire avancer notre pays.

C’est cette démarche positive que je veux défendre avec vous comme députée de la 18e circonscription de Paris. C’est naturellement ici que je souhaite être utile. Utile aux habitants, aux jeunes, aux familles, aux commerçants, aux artisans, aux professionnels du tourisme, à toutes celles et tous ceux qui s’engagent dans la vie associative et culturelle, dans nos services publics, à ceux qui créent et entreprennent. Utile pour que nos quartiers continuent à être l’incarnation d’un Paris populaire, cosmopolite et ouvert, innovant et solidaire. Utile, enfin, en portant à l’Assemblée nationale, nos projets, nos valeurs et nos idées.

 

GARANTIR LA SOLIDARITÉ ENTRE TOUS LES TERRITOIRES ET TOUTES LES GÉNÉRATIONS

Visite du CFA (centre de formation des apprentis) rue Stephenson dans le 18e arrondissement en septembre dernier.

A Paris et dans le 18e, mais aussi en banlieue, dans les métropoles, les zones périurbaines et rurales : aucun territoire ne doit être laissé à l’écart. Ma ligne : agir sur le cadre de vie – logements, espaces publics – et sur l’humain – conseils citoyens, territoires zéro chômeurs, soutien au commerce, à l’entreprenariat et à l’engagement associatif. De la même manière, je défends le principe de la solidarité intergénérationnelle. J’ai mis en place le droit universel à la Garantie jeunes pour les jeunes précaires, mais j’ai aussi veillé à ce que le Plan 500 000 formations pour les demandeurs d’emploi bénéficie bien aux seniors. Plus largement, il faudra demain continuer d’offrir à tous les moyens de s’épanouir, jeunes, familles, seniors, retraités, mais aussi personnes en situation de handicap. Des services publics forts seront aussi les garants de cette solidarité.

Ce que j’ai fait pour les territoires populaires et la solidarité intergénérationnelle :

 

DÉVELOPPER L’EMPLOI, LA FORMATION ET SÉCURISER LES PARCOURS

Au forum de l’emploi dans le 18e avec le maire, Eric Lejoindre.

En 2016, l’économie française a créé plus de 200 000 emplois marchands nets. Il faut accélérer cette reprise et s’assurer qu’elle bénéficie à toutes et à tous. La clé pour aider chacun-e à accéder à l’emploi, c’est la formation, notamment pour les chômeurs et les moins qualifiés. Face aux nouvelles formes de travail, nous devrons renforcer les protections, dans la continuité du Compte personnel d’activité. Le soutien aux TPE-PME, aujourd’hui illustré par le succès de l’ « aide embauche PME », devra également être amplifié.

Ce que j’ai fait pour l’emploi, la formation professionnelle et le soutien aux TPE-PME :

 

ACCÉLÉRER LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE ET NUMÉRIQUE

Lancement de la plateforme numérique pour le CPA (compte personnel d’activité) en janvier dernier.

Dans la continuité de la loi transition énergétique, de la COP 21, de la loi pour une République numérique, nous porterons une vision ambitieuse pour faire de ces mutations des opportunités pour chacun-e : soutien aux filières innovantes, qualité de l’habitat et accès de tous aux nouveaux métiers liés aux éco-activités et au numérique. Le progrès technologique doit servir le progrès social et environnemental.

Ce que j’ai fait pour la transition écologique et numérique :

 

FAIRE VIVRE UNE EUROPE QUI PROTÈGE

Pour surmonter la crise de défiance qui touche l’Europe, nous avons besoin d’une Union qui protège : par exemple en réformant le travail détaché, en portant un SMIC européen ou en construisant une véritable défense européenne.

Ce que j’ai fait pour une Europe plus protectrice :

 

PERMETTRE LA PARTICIPATION DE PROXIMITÉ

Avec les habitants et des militants Porte Montmartre pour échanger sur le projet.

Les Français-e-s veulent être impliqués dans les décisions qui concernent leur quotidien. C’est cette conviction qui m’a conduit à mettre en place des conseils citoyens dans chacun des quartiers prioritaires et à renforcer le dialogue social dans l’entreprise. Députée, je m’engage à réunir régulièrement des assemblées citoyennes thématiques ou générales pour porter leurs propositions et faire des comptes-rendus de mandats.

Ce que j’ai fait pour la participation citoyenne :